Projet Amazones

Projet Thémiscyre


S’appuyant sur la Penthésilée de Kleist, le projet Thémiscyre (le nom donné par Kleist à la capitale imaginaire des Amazones) se penche sur les identités masculine et féminine et les relations entre les hommes et les femmes, un sujet actuel dans une époque marquée par un profond désarroi. Créé à l’occasion du Progetto Amazzone, vaste rencontre mise sur pied par Anna Barbera et Lina Prosa sur le thème du « cancer dans la mythologie, la réalité et le spectacle, à travers la science et le théâtre, L’Assalto al cielo a démarré à Palerme en 96. Le caractère événementiel de la manifestation dans laquelle ce spectacle s’inscrivait ne permettait pas d’envisager un avenir réaliste (nombre élevé d’acteurs-trices, espace non théâtral, aménagement inamovible,…). C’est le désir de remodeler le spectacle afin de le rendre diffusable dans les salles de spectacle qui poussera Thierry Salmon à développer le projet Thémiscyre 2 et Temiscira 3 tout en conservant dans ses grandes lignes les choix dramaturgique et esthétiques élaborés à Palerme.

Affiche

Thémiscyre 2 - come vittime infiorite al macello

affiche

Thémiscyre 2 – Come vittime infiorate al macello


Il y a encore peu, c’était la femme le continent noir de l’humanité et nul ne songeait à questionner l’homme. La masculinité paraissait aller de soit : lumineuse, naturelle et contraire à la féminité. Les trois dernières décennies ont fait voler en éclats ces évidences millénaires. Parce que les femmes ont entrepris de se redéfinir, elles ont contraint les hommes à en faire autant. E Badinter, XY De l’identité masculine.


Prenant comme prétexte la scène VI de Kleist où les grecs sont prisonniers des amazones, ce spectacle se penche d’avantage sur l’identité masculine et laisse la parole aux hommes. À tâtons, les ex-otages tentent de reconstituer pour nous ce qu’à été leur captivité auprès de ces femmes. A travers le kaléidoscope de leurs souvenirs, entre flash-back et témoignages, ce sont leurs désirs et leurs peurs qui s’expriment. En cherchant un sens à cette rencontre, ils vont peut-être trouver les clés de leur propre identité.


Thémiscyre 2 a été créé au théâtre de la Balsamine de Bruxelles en févrirer 1997.

Photos

Distribution

Vers les photos du spectacle

Produzione

Syzygie

Théâtre de la balsamine

Pontedera teatro


Regia

Thierry Salmon


Assistenti regia

Carmen Blanco Principal


Drammaturgia

Renata Molinari


scena et costumi

Patricia Saive


Luci

Laurent Kaye


Ambientazioni sonore

Luc D'Haenens


Cast

Marie Bach Eric Castex Lorenzo D'Angelo Cécilia Kankonda Dimitri Linder Stefano Lodirio Filippo Luna Giovanni Martorana Pietro Massaro Mariano Nieddu Tamayo Okano Pierre Renaux Fabrice Rodriguez

Presse

« Thierry Salmon bijt zich vast in Penthesilea »

De Standaard, 18 février 1997 - Geert Sels



« La prima à Pontedera del lavoro del regista belga »

« temiscira 2 », il ritorno e Salmon riscopre il mito ».

« Scenografia d’avanguardia per una trama surreale. »

« Intervista con l’autore.

Da dove prendono spunto le situazioni presentate nello spettacolo ?

Hai preso spunto da fatti di attualità ?

Ti è capitato altre volte di trovare stimolo in situazione contingenti di cronaca ?

Come giudichi una scelta come quello di Grotowski, ovvero l’isolamento rispetto all’esterno ? »

Il Tirreno, domenica 1 giugno 1997 - G.H.



« Temiscira, o uomini vittime per il macello. » 

« …Originalissime le coreografie, tutte studiate per la posizione orizzontale e incentrate du si un notevole senso del ritmo sia visivo che sonore. »

Il Tirreno, giovedi 12 giugno 1997



« Il destino luttuoso dei maschi nel « mito » di Thierry Salmon. »

« Seconda parte di uno studio rigoroso sulla  « Pentesilea » di Von Kleist firmato dal regista belga. Questa volta l’obiettivo sono i compagni di Achille, una tribù umiliata dalla forza delle amazzoni. »

L’Unità, 02 guigno 1997 - Katia Ippase



« Thierry Salmon, hors des sentiers battus »

« Le metteur en scène inspiré des « Troyennes » propose un nouveau spectacle. Sa situation précaire n’est toujours pas résolue...après dix-huit ans de création théâtrale, Thierry Salmon ne dispose toujours d’aucun soutien à long terme »

« Parcours voyageur »

« Fragilité du nomadisme »

« L’Eden des Amazones »

La Libre Belgique 01 février 1997 - Claire Diez.



« Syndrome de l’homme otage. »

« Deuxième volet du « Thémiscyre » de Thierry Salmon, à Bruxelles, mariage intime du verbe et du geste, libérés dans leur noire réclusion. »

« … L’intimité est sa puissance, qui rend sensible l’infini désarroi des reclus et singulièrement touchante sa gravité .»

La libre Belgique, 18 février 1997 - Marie Baudet



« A Pontedera, aspettando le Amazzoni. »

« Il toccante « Temiscira 2-Come vittime infiorate al macello » di Thierry Salmon, con attori siciliani e belgi. »

« …E uno spettacolo bestiale e anche toccante, lo scenario della cattività rivissuta da questi reduci d’una prigione molesta, volta a sottomettere e a carpire atti sensuali con la violenza »

La Repubblica, 9 giugno 1997 - Rodolfo Di Giammarco.



« Le donne ? Ci fanno troppa paura. »

« Gelida « pentesilea » e una forte protesta civile. »

« …Salmon blocca il dinamismo tragico, concentra l’attenzione su questo gruppo e lo collaca in una sospensione del tempo, staccato dal passato e ignaro del futuro. »

La Stampa, giovedi 5 giugno 1997, Osvaldo Guerrieri



« Le nomade et les otages. »

« En novembre dernier, Thierry Salmon créait à Palerme « L’assalto al cielo », première étape du projet  « Thémiscyre »…c’est un projet qui devait s’étendre sur quatre ans et parcourir les 19 communes de Bruxelles…Il devait également s’ouvrir à d’autres metteurs en scène et aboutir pour Bruxelles 2000 à une sorte de feuilleton théâtral en 19 épisodes relayé également par un journal, une radio, etc. »

Le Soir, mercredi 5 février 1997 - Jean-Marie Wynants.



« Neuf anciens captifs se souviennent…. » 

« Même si l’atmosphère, le thème sont aussi noirs que les combinaisons revêtues par tous les hommes (ou presque), la troupe de prisonniers (composée de Dimitri Linder, Eric Castex, Stefano Lodirio, Filippo Luna, Giovanni Martorana, Pietro Massaro, Mariano Nieddu, Pierre Renaux et Fabrice Rodriguez) possède un humour bien particulier, qui émaille tout le spectacle. Et c’est là que réside l’intérêt majeur de ce « Thémiscyre 2 » : le plongeon dans la masculinité, cet univers que l’on croyait limpide et carré. »

Le Soir, 13 février 1997 - Christelle Prouvost.



« I maschi di Salmon segregati per le Amazzone. »

« Sospeso nel vuoto, nove figure in nero su nero impovvisamente, si lasciano precipitare. Comincia cosi, con l’immagine di una caduta, Temiscira 2, come vittime infiorate al macello diretto da Thierry Salmon e presentato in prima nazionale a Pontedera per il festival internazionale di teatro « Passagio ».

Mattina Toscana, martedi 3 giugno 1997 - Andrea Nanni.