Affiche

Madame Marguerite

affiche

QUAND L’ANCIEN ELEVE REVIENT à MADAME MARGUERITE…




Après avoir étudié l’art dramatique au Conservatoire de Bruxelles, Thierry Salmon fait quelques pas sur la scène. Il participera notamment à la reprise de « Madame Marguerite » à Bruxelles, en 1978, dans le rôle muet de l’élève. C’est là qu’il découvrira d’ailleurs Anne Marev et ses irrésistibles qualités humaines…une rencontre.

Créée à Rio en 1974, « Madame Marguerite » connut immédiatement un succès retentissant. Mise en scène par Aderbal Junior, avec l’actrice Marilia Pera dans le rôle principal, la pièce remporta d’ailleurs l’une des plus hautes distinctions théâtrales au Brésil. Elle fut reprise à Paris, en 1975 , au Théâtre Montparnasse, dans une adaptation française de Jean-Loup Dabadie, et une mise en scène de Jorge Lavelli, avec Annie Girardot dans le rôle de Madame Marguerite.

Bruxelles allait ensuite prendre le relais, en 1978, avec une nouvelle adaptation de Christian Mesnil pour le Théâtre National, et une mise en scène d’André Ernotte. Madame Marguerite était un rôle taillé sur mesure pour notre comédienne Anne Marev, qui allait personnifier pour des milliers de spectateurs cette institutrice à la fois tyrannique et meurtrie.

Si les monologues théâtraux suscitent nombre de préjugés, c’est peut-être parce qu’ils servent souvent de véhicule d’exhibition à leurs interprètes. Alors que les relations conflictuelles qui s’établissent sur scène entre plusieurs personnages atteignent généralement une expression symbolique beaucoup plus franche sur le plan visuel. C’est en cela que Madame Marguerite fait sans doute l’exception. Car la tension dramatique ne s’établit pas ici entre les différents traits de caractère de l’institutrice ou par rapport à un antagoniste absent. Non, cette fois, le rapport se fait directement avec le public, qui assume symboliquement le rôle de la classe de Madame Marguerite. Or, il s’agit d’un rapport unilatéral : seul, une des deux parties en présence a droit à la parole, l’autre est muselé, réduit au silence et à la passivité. Madame Marguerite nous veut tous impuissants. Face à l’autoritarisme de Madame Marguerite, la salle se transforme en programme d’action irrésistiblement dramatique. Et cette tension ne peut se distiller qu’à travers le silence d’une des deus parties en confrontation.

Après avoir joué dans sa jeunesse le rôle de l’élève muet, c’est Thierry Salmon qui désormais donne la parole à Madame Marguerite.

Photos

Distribution

Vers les photos du spectacle

Madame Marguerite (1994-1995)



Auteur Roberto Athayde


Traduction Marie-Claire Vromans


Adaptation et mise en scène Thierry Salmon


Assistance mise en scène Laurent Kaye


Assistance régie Frederik Delhaye


Direction technique Didier Caffonnette


Eclairages et projections Enrico Bagnoli


Régie de plateau Olivier de Hemptinne, Vincent Lagauche


Scénographie Luc D'Haenens


Interprétation Anne Marev, Bruno Marin, Frederic Lammerant


Première 21 février 1995


Production Théâtre Le Public


57 représentations du 21 février 1995 au ? Théâtre Le Public (Bruxelles)


Presse